Prévention des incidents de médication en oncologie

Les incidents survenant en chimiothérapie ont souvent des conséquences très lourdes. Les traitements de chimiothérapie sont très complexes, personnalisés, et les médicaments possèdent un corridor thérapeutique étroit.

Contribution précieuse des patients
Les patients apportent souvent une contribution précieuse à la détection et à la prévention des erreurs. Cependant, ils ne disposent pas, de manière générale, d’informations suffisantes sur les principales caractéristiques de leur traitement, de sorte que la détection et l’intervention en cas d’incident ne sont souvent que le fruit d’un «heureux hasard». De plus, la communication entre patients et prestataires de soins concernant les questions de sécurité sont, pour les uns comme pour les autres, un véritable challenge. La question centrale de cette étude était de savoir si les patients eux-mêmes veulent et peuvent participer à la détection et à la prévention des incidents. L’objet de l’étude est de déterminer la faisabilité de cette participation des patients à la prévention des incidents médicamenteuses dans le traitement par chimiothérapie.

Sondages qualitatifs et quantitatifs auprès des patients et des collaborateurs
Dans ce but, de vastes sondages qualitatifs et quantitatifs ont été réalisés auprès des patients et des collaborateurs intervenant dans les traitements par chimiothérapie. Sur la base de la «théorie du comportement planifié», un modèle a été développé, lequel représente les facteurs pouvant expliquer l’engagement actif des patients dans la prévention des erreurs. L’étude a été financée par Oncosuisse.

Articles sur ce thème

 

Contact

Prof. Dr David Schwappach
Directeur scientifique
T +41 43 244 14 80
E-Mail